Le monte-plats

En ce temps-là, j’avais sept ans, j’étais encore un enfant assurément. Je cédais souvent à la tentation de me glisser sous les tables lors des grands repas et de renifler les chaussures d’adultes inconscients de ma présence. Eux jacassaient là-haut, tricotant leurs phrases désuètes, détricotant leurs vies et celles d’autrui dans les froncements d’une nappe... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑