Le monte-plats

En ce temps-là, j’avais sept ans, j’étais encore un enfant assurément. Je cédais souvent à la tentation de me glisser sous les tables lors des grands repas et de renifler les chaussures d’adultes inconscients de ma présence. Eux jacassaient là-haut, tricotant leurs phrases désuètes, détricotant leurs vies et celles d’autrui dans les froncements d’une nappe... Lire la Suite →

L’Autan des Cévennes

C’était un soir comme il s’en produit dans ce paysage rugueux des Cévennes, un de ces soirs lourd, sidéral. Un ciel plombé de nuages gris grattait le fil ténu de crêtes tourmentées, sombrait dans des bas-fonds perdus, les noircissait d’ombres menaçantes. L’orage allait arriver… Des éclairs sans tonnerre striaient le ciel de morsures soudaines, d’éclats... Lire la Suite →

La petite renarde – kiné

Masami Tozaki se définissait comme un vieux japonais de Paris, un peintre médiocre, un Foujita raté amoureux des canidés et des chats. Son placard vitré renfermait l’empaillage d’un un chat siamois mité, d’un fennec aux oreilles brisées, d’un renard roux ayant perdu son lustre. Monsieur Tozaki avait exercé des talents d’artiste taxidermiste en des temps... Lire la Suite →

Novembre à Saint-Jean

Il devait être cinq heures, cinq heures et demie, peut être un peu plus, pas six heures toutefois. L’éclairage municipal pas encore allumé laissait l’obscurité envahir la rue et des myriades d’étoiles briller dans un ciel assombri. Myriam Slauter déjà levée était penchée sur l’ovale immaculé du lavabo inscrit sur le carrelage blanchâtre d’un cabinet... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑